Nutrition : les différentes approches

Beaucoup de gens se posent des questions sur la nutrition. En fait c’est un vaste domaine.
Le but est de montrer ici les différentes « écoles » qui existent.
Cet article est évolutif. Si vous souhaitez y contribuer vous pouvez envoyer un mail à baptiste@jeunenaturesante.com.
Une chose importante à comprendre en amont : certains souhaiteraient un régime unique pour tout le monde. Or la nature est diversité. Par expérience nous savons que l’envie du régime unique est vaine.
Sans tomber dans le « il y a autant de régimes que d’êtres humains, qui serait l’autre extrême ; il existe des possibilités de personnaliser son alimentation : par exemple via la connaissance de ses intolérances alimentaires, et via son groupe sanguin. Voilà deux pistes qui donne déjà une bonne base.
Le reste étant une connaissance de l’alimentation simple basée sur la science qui nous permet de consommer des aliments sains pour notre santé, faisant bien vivre nos cellules (y compris la microflore).

  • La diététique « classique » : focalisée sur les quantités des différentes catégories biochimiques de macronutriments que sont les glucides, les protéines et les lipides.
    En pratique on s’intéresse à l’assiette en regardant le nombre de calories que l’on a pour chaque catégories.
  • la micronutrition : on regarde les quantités de micro-nutriments.
  • les intolérances alimentaires ou immuno- nutrition : grâce à des tests d’intolérances alimentaires si besoin, on essaie de mettre dans l’assiette des produits auxquels la personne est tolérante. Les intolérances sont le fait de ne pas digérer un produit (intolérance au lactose par exemple) ou qu’il crée de l’inflammation dans l’intestin (on peut alors mesurer les anticorps contre ces produits en excès dans le sang).
  • La macrobiotique : inspiré de traditions culinaires asiatiques et popularisée par George Oshawa, dans son livre Le Zen macrobiotique ou l’art du rajeunissement et de la longévité.
  • Le régime Seignalet : issu des recherches du Dr Jean Seignalet, immunologiste.
  • lui – même inspiré du régime Kousmine.
  • Le régime crétois ou méditerranéen.
  • Le régime « Groupes Sanguins » : ce régime, personnalisé, est basé sur notre groupe sanguin. Il est mis en avant par un docteur en naturopathie américain : Peter d’Adamo. De quoi s’agit t’il ? Du fait que notre groupe sanguin régit plus ou moins favorablement à certains aliments. Pour faire dans les grandes lignes : pour le groupe 0, la viande rouge est recommandée (1 à 3 fois / semaine), le groupe A est plutôt à tendance végétarienne, le groupe B : seul groupe pouvant consommer des laitages et y trouver un bienfait.
    Plus d’informations dans le livre de d’Adamo.
  • Et il y en a bien d’autres.